N. Sarkozy : La République, les religions et l’espérance

J’ajoute que, si nos compatriotes se montrent capables d’inventer un islam de France, cet islam constituera un exemple précieux pour l’ensemble du monde musulman. - En complément un extrait d’un émission radiophonique

Les intégristes sont minoritaires, mais organisés et déterminés. Les modérés sont majoritaires, mais souvent inorganisés et beaucoup moins volontaires. - Une guerre interne à l’islam ?

Le message universel du christianisme est un message d’ouverture et d’acculturation. L’enjeu, c’est que les gens trouvent un sens à leur existence.

Nicolas Sarkozy affronte l’un des tabous de la société française : la place des religions dans la République. Il aborde sans complexes le défi de l’islam comme religion en France.

Articles : 0 | 10 | Tout afficher