Dieu face à la Science

Il y eut également tous ceux qui au cours de l’histoire s’opposèrent à leur propre Eglise pour défendre la modernité.

Lyssenko niait la notion d’espèce et affirmait qu’on pouvait transformer le blé en avoine ou en orge. La génétique était présentée comme le produit frelaté de la science petite-bourgeoise de l’Occident.

C’est dans une atmosphère teintée de triomphalisme que vont se développer des mouvements « scientistes ».

« L’apparition de l’homme reste par ailleurs encore inexpliquée. » L’apparition de la vie, un mystère entier.

Ce qui constitue la matière, c’est le mouvement - La mécanique quantique qui se propose de décrire les mouvements des particules.

Cette théorie intègre aujourd’hui les connaissances les plus élaborées de la physique.

Les protestants se sont depuis longtemps résignés à l’idée de l’immensité du ciel, les catholiques les suivent, quand bien même Galilée n’est toujours pas réhabilité !

Dépasser la propagande béate faite en Occident et examiner ce qui se passe réellement au Tibet.

Que faisons-nous, là, au milieu de cet univers de milliards de milliards de galaxies, perdus dans l’immensité ? D’où venons-nous ? L’univers a-t-il un sens ?

Par principe, la science exclut Dieu de son champ de raisonnement. Croire ou non en Dieu est et reste un choix individuel qui doit être respectable et respecté.

Articles : 0 | 10 | Tout afficher